Carnet d’une voyageuse en confinement - Chapitre 2⁠⠀
⁠⠀
Pour mon voyage au Nicaragua 🇳🇮, j’ai réalisé un rêve que j’avais depuis un moment: voyager en faisant du volontariat 😍 Je me suis inscrite sur le site @workawayinfo et après quelques recherches j’ai finalement opté pour deux endroits très différents et qui répondaient tous les deux à des valeurs qui me tiennent à cœur.⁠⠀
⁠⠀
La première semaine je l’ai passée au sein de @carpediemecoproject . C’est un endroit paradisiaque, au bord d’une plage quasi désertique qui est tous les jours le théâtre de couchers de soleil époustouflants. C’est aussi un endroit indéfinissable, un mélange entre une auberge de jeunesse, une communauté hippie et un chantier d’éco-construction ☮️
⁠⠀
Au Carpe Diem, on se réveille avec la lumière du soleil et le bruit des animaux puis on commence la journée avec un cours de yoga et un petit-déjeuner partagé tous ensemble. Le reste de la matinée est dédié à l’éco-construction c’est-à-dire la construction de bâtiments avec des matériaux naturels tels que le sable, l’argile et de paille. Au-delà de l’immense plaisir lié au fait de mettre mes pieds dans la boue (pour bien mélanger hein pas pour mon simple plaisir quoique...), ce que j’ai beaucoup aimé c’est le fait de construire quelque chose de concret ensemble dans une bonne ambiance. C’est assez exaltant de pouvoir constater le résultat du travail accompli en équipe 💪🏼Après la satisfaction du travail accompli, quel bonheur de passer l’après-midi à se reposer, seul ou en groupe (dans un hamac la majeure partie du temps). En fin de journée, tous les volontaires se retrouvent sur la plage pour un bain d’océan et un coucher de soleil aux teintes surprenantes. ⁠⠀
⁠⠀
Le Carpe Diem c’est aussi un espace de bienveillance. Et ça c’est inestimable 🙏🏼 merci

11

3